Sandy Ingram

1983

Professeure à la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR), Fribourg

"Au niveau de la recherche, je travaille dans le domaine de l’analyse intelligente de données, et les paradigmes innovants de visualisation de données."

Mon parcours

Je suis professeure en informatique à la HEIA-FR, avec deux missions principales : la recherche appliquée et l’enseignement. J’enseigne le développement d’interfaces utilisateurs ergonomiques, avec une approche centrée sur l’humain. Au niveau de la recherche, je travaille dans le domaine de l’analyse intelligente de données, et les paradigmes innovants de visualisation de données.

Ce qui me passionne. J’adore les échanges avec les étudiant-e-s et les collègues, surtout celles et ceux qui ont un bon sens de l’humour ! Le bon mélange entre le lien étroit avec les technologies informatiques et le contact «humain» avec les étudiant-e-s et les mandants de projets.

Mon parcours. Mes études doctorales et mon travail de recherche à l’EPFL, sous la supervision de Denis Gillet, m’ont ouvert beaucoup de portes. J’ai appris à rédiger, à soumettre et gérer des projets de recherche multidisciplinaires. J’ai construit un réseau professionnel en Suisse, en Europe et aux USA. J’ai ensuite travaillé dans une petite PME bénéficiant des atouts d’une entreprise à taille humaine : travail diversifié, ambiance dynamique et contact direct avec tous les employé-e-s, la direction et les client-e-s. Rejoindre la HEIA-FR en tant que professeure spécialisée était la suite logique de mon parcours ; le poste me permettant de pratiquer ma passion de l’enseignement de l’informatique dans un cadre étroitement lié à la pratique.

J’ai bénéficié du soutien de mes collègues qui ont partagé avec moi leur savoir-faire. Je suis aussi très soutenue par mon mari qui valorise ma carrière autant que la sienne et agit en conséquence… et j’ai vécu avec une grand-mère extraordinaire : elle était mère de onze enfants et avait deux métiers. Elle m’a transmis sa vigueur, sa joie de vivre et de donner de soi.

Un bémol, des obstacles ? L’enseignement et la recherche sont des métiers très exigeants sans horaire stable ou fixe. Il faut en être consciente, bien gérer son temps et jongler entre vie professionnelle et vie privée.

On a tendance à croire que le métier d’informaticienne, plus généralement les métiers liés aux sciences et techniques de l’ingénieur, sont plutôt des métiers «d’homme». Heureusement que cette image est en train d’évoluer, certes à petits pas. C’est dommage, d’autant plus qu’au départ, des femmes telles qu’Ada Lovelace ou Grace Hopper avaient contribué de manière notable au domaine de l’informatique.

Je suis fière d’avoir beaucoup d’énergie et de savoir motiver mes élèves et collègues à atteindre nos objectifs. Cette énergie me permet aussi de continuer à apprendre, pour rester à jour avec les nouvelles théories et technologies d’un domaine qui évolue très vite.

À la Proust

Cet encart vous est présenté dans sa langue d’origine
Au-delà de votre profession

La musique

Des personnes qui vous inspirent

Maria Montessori et Luciano Pavarotti.

Un livre & un film

Plusieurs dont Chien Blanc (Romain Gary) et Forrest Gump (Robert Zemeckis).

Un modèle

Robin Williams dans le rôle de John Keating (The Dead Poets Society).

Un objet

Un voilier

Une couleur

Le rouge

Un rêve

Etre au bord de l’eau, alterner entre nager, regarder la mer et lire le soir avec le bruit des vagues.