Sources

Rôles modèles

Littérature

Audin Michèle (2008), Souvenirs sur Sofia Kovalevskaya, Paris : Calvage & Mounet.

Résumé : Sofia Kovalevskaya (Moscou 1850 – Stockholm 1891) fut une femme extraordinaire. Elle a été non seulement une mathématicienne de tout premier plan, l’autrice d’une très belle autobiographie, mais surtout la première femme à avoir mené une vie professionnelle d’universitaire : elle démontre des théorèmes, donne des cours, s’occupe de politique, voyage, est éditrice d’une revue internationale, assiste et contribue à des congrès scientifiques. Le livre présente la vie et les travaux scientifiques de Sofia Kovalevskaya à travers de nombreuses citations et de lettres en français inédites.

Beyer Kurt (2012), Grace Hopper and the invention of the information age (Lemelson Center studies in invention and innovation), Cambridge, Massachusetts: MIT Press.

Cheryan Sapna, Drury Benjamin. J., Vichayapai Marissa (2013), Enduring influence of stereotypical computer science role models on women’s academic aspirations, Psychology of Women Quarterly, Vol. 37, N°1, pp.72–79.

Dennehy Tara C. et Dasgupta Nilanjana (2017), Female peer mentors early in college increase women’s positive academic experiences and retention in engineering, Proceedings of the National Academy of Sciences, Vol. 114, N° 23, pp. 5964-5969.

Dickinson Emily (2017), a quiet passion, Paris : Blaq Out.

Résumé : Nouvelle-Angleterre, XIXème siècle. Dans son pensionnat de jeunes filles de bonne famille, la jeune Emily Dickinson ne cesse de se rebeller contre les discours évangéliques qui y sont professés. Son père se voit contraint de la ramener au domicile familial, pour le plus grand bonheur de sa sœur Vinnie et de son frère Austin. Passionnée de poésie, Emily écrit nuit et jour dans l’espoir d’être publiée. Les années passent, Emily poursuit sa recherche de la quintessence poétique. La rencontre avec une jeune mondaine indépendante et réfractaire aux conventions sociales ravive sa rébellion. Dès lors, elle n’hésite plus à s’opposer à quiconque voudrait lui dicter sa conduite.

Dodane Claire (2000), Yosano Akiko : poète de la passion et figure de proue du féminisme japonais, Publications orientalistes de France.

Garnett Richard (2009), a heroic life, London : Faber and Faber.

Résumé : It was on a visit to Russia in 1893 that Constance Garnett met Leo Tolstoy and this meeting prompted her to begin translating the Russian literature that she was most passionate about. As a translator of Gogol, Tolstoy, Pushkin, Turgenev, Chekhov and Dostoevsky among others, Constance Garnett translated about 70 Russian works. Written by her grandson Richard Garnett, Constance Garnett : a heroic life is the biography of an extraordinary woman who, in the late nineteenth and early twentieth centuries, made Russian literature available to the English speaking public.

Haechler Jean (2011), Les Insoumises: 18 portraits de femmes exceptionnelles, de l’Antiquité à nos jours, Nouveau Monde éditions.

Hammerman Robin, Russel Andrew L. (2015), Ada’s Legacy : [cultures of computing from the Victorian to the digital age], New York: Association for Computing Machinery.

Herrmann Sarah D., Adelman Robert Mark, Bodford Jessica E., Graudejus Oliver, Okun Morris A. et. S. Y Kwan Virginia (2016), The effects of a female role model on academic performance and persistence of women in STEM courses. Basic and Applied Social Psychology, Vol. 38, N° 5, pp. 258-268.

Institutional Communication Service of USI (2020), McNamara: the second “Nobel of Architecture” at USI Academy of Architecture (En ligne), https://www.usi.ch/en/feeds/13007 (consulté le 22.06.2020).

Latu Ioana M., Schmid Mast Marianne, Lammers Joris et Bombari Dario (2013), Successful female leaders empower women’s behavior in leadership tasks, Journal of Experimental Social Psychology, Vol. 49, N° 3, pp. 444-448.

Latu Ioana M. et Schmid Mast Marianne (2016), The effects of stereotypes of women’s performance in male-dominated hierarchies: Stereotype threat activation and reduction through role models, In : Klea Faniko, Lorenzi-Cioldi Fabio, Sarrasin Oriane et Mayor Eric (Eds.), Gender and social hierarchies: Perspectives from social psychology, New York, NY, US: Routledge/Taylor & Francis, pp. 75–87.

Laviolette Eric Michael, Lefebvre Miruna Radu et Brunel Olivier (2012), The impact of story bound entrepreneurial role models on self‐efficacy and entrepreneurial intention. International Journal of Entrepreneurial Behavior & Research, Vol. 18, No. 6, pp. 720-742.

Lockwood Penelope (2006), “Someone like me can be successful”: Do college students need same-gender role models ?, Psychology of Women Quarterly, Vol. 30, N° 1, pp. 36-46.

Marx David M. et Roman Jasmin S. (2002), Female role models: Protecting women’s math test performance, Personality and Social Psychology Bulletin, Vol. 28, N° 9, pp. 1183-1193.

Perrot, Michelle (2014). Des femmes rebelles: Olympe de Gouges, Flora Tristan, George Sand. Elyzad.

Porter Catherine et Serra Danila (2019), Gender differences in the choice of major: The importance of female role models, American Economic Journal: Applied Economics.

The Guardian (2012), Role models are essential to help women reach the top, [en ligne] https://www.theguardian.com/careers/role-models-gender-barrier, (consulté le 30.06.2020).

Young Danielle M., Rudman Laurie A., Buettner Helen M. et McLean Meghan C. (2013), The influence of female role models on women’s implicit science cognitions, Psychology of Women Quarterly, Vol. 37, N° 3, pp. 283-292

Films

Cohen Julie et West Betsy (2019), L’Atelier d’images, Boulogne-Billancourt : L’Atelier d’images.

Résumé : Ce documentaire retrace la carrière et la vie de celle qui, en 1993, est devenue la deuxième femme à intégrer le sommet du pouvoir judiciaire, la Cour suprême des États-Unis : la juge Ruth Bader Ginsburg. À 85 ans, cette Américaine est une fervente défenseuse des droits humains et une figure détonante de la lutte féministe.

Melfi Théodore (2017), Les figures de l’ombre, [S.l.] : Twentieth Century Fox Film.

Résumé : Mathématiciennes émérites, Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson ont brillamment collaboré à la conquête spatiale de la Nasa dans les années 1950. Sans elles, qui sait si John Glenn figurerait aujourd’hui dans les dictionnaires au titre de premier astronaute américain envoyé sur orbite. Vous n’aviez jamais entendu parler d’elles ? Et pour cause : ces femmes de l’ombre y furent cantonnées d’autant plus qu’elles étaient noires.

Femmes dans les MINT

Littérature

Association Femmes et Sciences (2017), 40 femmes scientifiques remarquables du XVIIIe siècle à nos jours, (En ligne), https://www.medecinesciences.org/images/stories/news/Portraits-de-femmes-2017.pdf, (consulté le 22.06.2020).

Collet Isabelle et Mosconi Nicole (2010), Les informaticiennes: de la dominance de classe aux discriminations de sexe ? Nouvelles questions féministes, Vol. 29, N°2, pp.100-113.

Collet Isabelle (2019), Les oubliées du numérique, Le Passeur.

Gaillard, Mary K., (2015). A singularly unfeminine profession : One woman’s journey in physics, Singapour: World Scientific.

Résumé : In 1981 Mary K Gaillard became the first woman at the physics faculty of the University of California at Berkeley. Her career as a theoretical physicist spanned the period from the inception — in the late 1960s and early 1970s — of what is now known as the Standard Model of particle physics and its experimental confirmation, culminating with the discovery of the Higgs particle in 2012. A Singularly Unfeminine Profession recounts Gaillard’s experiences as a woman in a very male-dominated field, while tracing the development of the Standard Model as she witnessed it and participated in it. The development of the Standard Model, as well as attempts to go beyond it and aspects of early universe physics, are described through the lens of Gaillard’s own work, in a language written for a lay audience.

Johnson, Beth A. (2018), Women and Geology: Who are We, where Have We Come From, and where are We Going? Boulder, Colorado, USA: The Geological Society of America.

Lafortune Louise (2008), Le leadership des femmes en STIM: sciences, technologies, ingénierie et mathématiques, (Education-intervention 22), Québec: Presses de l’université du Québec.

Merle-Béral Hélène (2016), 17 femmes prix Nobel de sciences, Odile Jacob.

Navarro, Joaquin (2013), Les femmes et les mathématiques : D’Hypatie à Emmy Noether, Paris : RBA France (coll. « Le monde est mathématique »).

Résumé : Jusqu’à une époque récente, les portes des universités étaient fermées aux femmes. Bataillant contre les préjugés culturels et bousculant les interdits, dans cet ouvrage sont présentées quelques pionnières d’Hypatie d’Alexandrie, qui mourut en martyre, à Emmy Noether qui, en raison de son sexe, ne fut jamais membre du prestigieux Institute for Advanced Study de Princeton. En France, mentionnons la marquise Emilie du Châtelet, proche de Voltaire, qui consacra sa vie à traduire l’œuvre de Newton sans que ce travail colossal et jamais égalé ne lui offrît un siège à l’Académie des sciences ; ou encore à la fin du XVIIIe siècle, Sophie Germain, dont les travaux scientifiques attirèrent l’attention de Gauss, qui dut se faire passer pour un homme pour suivre les cours de l’École polytechnique.

Nielsen Mathias Wullum, Alegria Sharla, Börjeson Love, Etzkowitz Henry, Falk-Krzesinski Holly J., Joshi Aparna, Leahey Erin, Smith-Doerr Laurel, Williams Woolley Anita et Schiebinger Londa (2017), Opinion: Gender diversity leads to better science, Proceedings of the National Academy of Sciences, Vol. 114, N° 8, pp. 1740-1742.

Perregaux Christiane (2012), Une Genevoise aux passions discrètes : Germaine Duparc, scientifique et pédagogue, Genève : Editions Suzanne Hurter et Association Mémoire de femmes.

Résumé : Aux côtés d’Edouard Claparède et de Jean, plusieurs femmes se sont distinguées. Parmi elles, Germaine Duparc, scientifique et pédagogue, a su faire rayonner l’Education nouvelle telle qu’elle s’enseignait à Genève à l’Institut Jean- Jacques Rousseau ouvert en 1912 et se vivait à la Maison des Petits, école d’application de l’Institut, dès 1913. La vie de Germaine Duparc (1916- 2008) croise l’histoire de Genève, celle des premières organisations internationales et celle de ses savants et humanistes engagés contre le racisme, pour la paix, pour les droits de l’enfant, pour les droits civiques des femmes.

Stout Jane G., Dasgupta Nilanjana, Hunsinger Matthew et McManus Melissa A. (2011), STEMing the tide: using ingroup experts to inoculate women’s self-concept in science, technology, engineering, and mathematics (STEM), Journal of personality and social psychology, Vol. 100, N°2, pp. 255.

Thege Britta, Popescu-Willigmann Silverster, Pioch Roswitha et Badri-Höher Sabah (2014), Paths to Career and Success for Women in Science: Findings from International Research. Berlin : Springer.

Zolesio Emmanuelle (2019), Chirurgiens au féminin?: Des femmes dans un métier d’hommes. Presses universitaires de Rennes.

Résumé : Cette étude analyse la situation des femmes chirurgiennes qui évoluent dans un univers essentiellement masculin et apporte un éclairage sur le contenu du métier de chirurgien, l’humour sexiste et grivois de la profession ainsi que les relations médecins-patients.

Femmes, entreprises et leadership

Littérature

Berthe Bénédicte, Dumas Marc, Poilpot-Rocaboy Gwénaëlle (2016), Le syndrome de la « femme parfaite ». Et si le sentiment de culpabilité générait l’inégalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les entreprises françaises ?, Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, Vol. 22, N° 54, p. 187-206.

Chabaud Didier, Lebègue Typhaine (2013), Femmes dirigeantes en PME : Bilan et perspectives, Revue Interdisciplinaire Management, Homme & Entreprise, N°3, pp. 43-60.

Duchéneaut Bertrand et Orhan Muriel (2000), Les femmes entrepreneurs en France, Paris : Seli Arslan.

The Economist (2016). The best—and worst—places to be a working woman, [en ligne] https://www.economist.com/blogs/graphicdetail/2016/03/daily-chart-0, (consulté le 30.06.2020).

Meynaud Hélène Yvonne, Fortino Sabine et Calderon José (2009), La mixité au service de la performance économique: réflexions pour penser la résistance, Cahiers du genre, Vol. 2, n°2.

Résumé : Pour les femmes, la mixité et la réussite professionnelle dans l’entreprise se payent au prix fort. Loin de l’émancipation et de l’égalité, les directions exigent d’elles un engagement accru dans la performance économique de l’entreprise, condition nécessaire à leur reconnaissance individuelle. Ce management permet des bénéfices supérieurs, mais aussi une nouvelle forme de subordination des femmes en tout en suggérant une refondation du féminisme.

New Peterson Institute Research (2016), New Peterson Institute Research on over 21,000 Companies Globally Finds Women in Corporate Leadership Can Signficantly Increase Profitability, [en ligne] https://piie.com/newsroom/press-releases/new-peterson-institute-research-over-21000-companies-globally-finds-women, (consulté le 30.06.2020).

Sandberg Sheryl (2015), Lean in-women, work and the will to lead, London : Ebury Publishing.

Genre et orientations scolaires et professionnelles

Littérature

Beaumelou Fabienne et Mora-Canzani Fernanda (1996), L’Europe et la formation des femmes : points de repères et perspectives, Paris : Association Racines.

Résumé : Quels sont les enjeux des politiques en faveur des femmes dans les champs de la formation et de l’emploi ? Quelles pratiques innovantes soutiennent-elles ? Quels sont les éléments pertinents à prendre en compte pour une plus forte participation des femmes ? Quel est l’apport de la dimension transnationale ? Quels sont les enseignements de l’expérience du réseau européen IRIS.

Dutrévis Marion, Soussi Anne et Genoud Philippe (2017), Les attitudes et aspirations scientifiques des filles et des garçons à Genève. Enquête auprès des élèves du primaire et du cycle d’orientation, Genève : Service de la recherche en éducation (SRED).

Gianettoni Lavinia (2011), Orientations scolaires et professionnelles en Suisse : l’impact du genre, Questions au féminin, N°34, pp. 46-57.

Guilley Edith, Gianettoni Lavinia, Carvalho Arruda Carolina, Moubarak-Nahra, Elisabeth Issaeieva (2012), Les parcours scolaires et les aspirations professionnelles des filles et des garçons: choix individuel ou respect des normes? Note d’information du SRED, vol. 51, pp. 1-8.

Laufer Jacqueline, Marry Catherine et Maruani Margaret (eds.) (2010), Le travail du genre: Les sciences sociales du travail à l’épreuve des différences de sexe, La Découverte.

Résumé : Ce livre tente de décrire, discipline par discipline, l’émergence d’analyses sexuées du monde du travail. Il montre comment l’introduction du masculin/féminin renouvelle les approches, les problématiques et les concepts. Il explicite également les difficultés, les blocages et les embûches de l’exercice : le temps de la connaissance n’est pas toujours celui de la reconnaissance. Retracer le parcours de la question des différences de sexe dans les sciences sociales du travail : tel est l’objet de cet ouvrage collectif pluridisciplinaire et international.

Maihofer Andrea, Bergman Manfred M., Hupka-Brunner Sandra, Wehner Nina, Schwiter Karin, Huber Evéline, Kanji Shireen (2013), Kontinuität und Wandel von Geschlechterungleichheiten in Ausbildungs‐ und Berufsverläufen junger Erwachsener in der Schweiz, Langversion, Schweizerischer Nationalfond.

Vouillot Françoise (2007), Formation et orientation: l’empreinte du genre, Travail, genre et sociétés, N° 2, pp.23-26.

Vouillot Françoise (2007), L’orientation aux prises avec le genre, Travail, genre et sociétés, n°2, pp.87-108.

Vouillot Françoise (2001), L’orientation des filles et des garçons ou le reflet des rôles de sexe, In Actes du colloque Construire l’égalité des chances entre les filles et les garçons: un défi commun. Gières : Imprimeries des Deux-Ponts, pp. 18-27

Réseaux et autres initiatives

Site web

100 elles*, un projet visant à redonner une place à 100 femmes* dans l’Histoire et dans l’espace publique genevois à travers la réalisation de leurs biographies et l’attribution de leurs noms à des rues à Genève. (Par l’Escouade)

Academia-net.org, un site qui recueille les profils de femmes scientifiques afin de promouvoir leur recrutement et leur visibilité.

BPW : L’association des Business and Professional Women Suisse – BPW Switzerland – défend les intérêts des femmes actives dans le but d’améliorer la participation économique et politique des femmes.

CWF : The Career Women’s Forum (CWF) is a Swiss association that encourage women’s professional development through the exchange of ideas, networking and self-fulfillment to achieve recognition as active and engaged women – able to influence socio-professional life.

Femmes de Science : Portraits de 50 professeures de l’EPFL dont certains ont fait l’objet d’une vidéo pour l’émission Le Court du Jour de la RTS.

Parlons de nous, les femmes !, une série de quatre portraits pédagogiques sur des femmes d’origines diverses ayant un parcours professionnel exemplaire dans des métiers liés souvent au genre masculin et souffrant d’une pénurie de personnel qualifié. Ce projet pilote sera présenté dans trois écoles du canton de Genève et suivi d’un accompagnement du Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP). (Par l’Association A la Vista)

MOD-ELLES : MOD-ELLE est une association suisse qui a pour but de lutter contre les stéréotypes de genre qui influencent les aspirations et limitent les choix de carrière des jeunes.

#NCCRWomen campaign : A series of videos are aimed at young girls and women in high school and early university studies in Switzerland to show what the daily life of a female researcher is like and to make academic careers more accessible. To commemorate the 50th anniversary of women’s right to vote in Switzerland, the 22 National Centres of Competence in Research (NCCR) have launched the #NCCRWomen campaign, which highlights women in research.

OMPI : L’OMPI est l’instance mondiale chargée des services, des politiques, de l’information et de la coopération en matière de propriété intellectuelle. Elle s’emploie entre autre à promouvoir l’égalité des genres et l’émancipation des femmes à la fois au sein de l’Organisation et dans le monde de la propriété intellectuelle en général.

Soroptimist : Soroptimist International est une ONG active auprès de femmes professionnelles qualifiées.

Swiss TecLadies, un défi en ligne et un programme de mentorat sur la découverte des métiers techniques pour les filles entre 13 et 16 ans. (Par le SATW)

TecDay, une journée au sein des établissements scolaires du secondaire II composée de modules interactifs consacrés à la découverte des domaines liés à la technologie. (Par le SATW)

 

Pour le jeune public

Littérature enfantine

Aeberhardt Chloé (2017), Les Espionnes racontent, Paris : Robert Laffont. Et sa websérie documentaire publiée par Le Monde. (Mise en ligne le 23 mars 2020)

Bagieu Pénélope (2016), Culottées – Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent : Tome 1, Gallimard.

Bagieu Pénélope (2019), Culottées – Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent : Tome 2, Gallimard.

Beauvois Delphine et Cantais Claire (2013), On n’est pas des poupées : Mon premier manifeste féministe, La ville brûle.

Cavallo Francesca et Favilli Elena (2017), Histoires du soir pour filles rebelles : Tome 1, Les Arènes.

Cavallo Francesca et Favilli Elena (2017), Histoires du soir pour filles rebelles : Tome 2, Les Arènes.

Dufour Catherine (2015), Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses, Fayard.

Lukat Till (année), Dures à cuire, Cambourakis.

Pankhurst Kate (2016), Ces femmes incroyables qui ont changé le monde, Kimane.