Fanny Novoa-Gilliéron

1981

Ingénieure en génie civil et chargée de cours à la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (HEPIA), Genève

"Je suis fière d’avoir participé à la réalisation d’une multitude d’ouvrages différents, des ponts, des écoles, des centres commerciaux, des villas, des tunnels…"

Mon parcours

Je suis ingénieure en génie civil, mon métier consiste à réaliser des calculs pour contrôler la résistance des bâtiments et des ponts. Mais aussi à réaliser des routes et des tunnels. Je suis aussi les travaux sur les chantiers afin de m’assurer de la bonne façon de ceux-ci.

Ce qui me passionne. Mon travail change régulièrement au fil des projets, je peux participer à la réalisation de grands bâtiments, de villas ou même de ponts et tunnels. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est de suivre le développement d’un ouvrage, de la première esquisse jusqu’à sa finalisation. Tout ce processus permet de rencontrer des personnes de tous les corps de métier, de l’architecte à l’électricien en passant par le maçon.

Chaque jour est un jour nouveau et nous apporte des connaissances supplémentaires, même après plus de 10 ans dans la profession.

Mon parcours. Le bureau dans lequel je travaille actuellement est celui où j’ai commencé à la sortie de mes études. Les ingénieur-e-s et responsables m’ont beaucoup apporté, tant dans la confiance en mes connaissances que dans la continuité.

Un bémol, des obstacles ? Jusqu’à présent tout s’est très bien passé dans ma carrière et mes études, j’espère que cela continuera. Il y a de plus en plus de femmes dans mon domaine, mais la parité est très loin d’être atteinte. On va plutôt dire que personne ne m’a jamais mis de bâtons dans les roues pour m’empêcher de faire le métier qui me plaisait.

Je suis fière d’avoir participé à la réalisation d’une multitude d’ouvrages différents, des ponts, des écoles, des centres commerciaux, des villas, des tunnels… Chaque ouvrage m’a apporté des connaissances supplémentaires et m’a permis de progresser dans mon métier.

À la Proust

Cet encart vous est présenté dans sa langue d’origine
Au-delà de votre profession

Le sport et la montagne

Une couleur

Le bleu

Un rêve

Continuer à aimer mon métier.