Dominique Soldati-Favre

1962

Professeure à l’Université de Genève (UNIGE), Genève

"La démarche et le chemin à la connaissance sont plus importants que la découverte. "

Mon parcours

Je suis vice-doyenne et professeure ordinaire à la Faculté de médecine. J’enseigne au niveau 3ème année les maladies infectieuses dont les agents étiologiques sont les virus, les bactéries et les parasites. Quant à ma recherche, elle porte sur la biologie des Apicomplexes, des parasites intracellulaires obligatoires responsables de la toxoplasmose, une infection dangereuse chez les femmes enceintes, ou de la malaria, qui tue encore un demi-million d’enfants dans le monde chaque année. A l’affût de nouvelles cibles thérapeutiques, nous tentons de comprendre ce qui permet aux parasites d’occuper une niche à l’intérieur de nos cellules et d’identifier des processus parasitiques essentiels.

Ce qui me passionne. La curiosité de comprendre, l’excitation d’apprendre et de découvrir chaque jour. Le plaisir de travailler en équipe et la passion de partager avec des jeunes de divers horizons et cultures. La démarche et le chemin à la connaissance sont plus importants que la découverte. «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite» Gandhi.

Mon parcours. Après mes études, j’ai fait ma thèse en biologie moléculaire à l’Université de Zurich, ce qui n’était pas habituel pour une Romande à l’époque. Je suis ensuite partie en post-doc en Californie, là j’ai bifurqué vers la parasitologie, puis j’ai été chercheuse indépendante à Heidelberg puis à l’Imperial College à Londres, avant d’obtenir un poste de professeure associée à l’Université de Genève. Ces dernières années, d’autres activités ont diversifié mon travail de recherche. J’ai énormément appris en servant au conseil de la recherche du FNS et au décanat en appréciant avant tout les contacts humains. Avec l’appui de mon partenaire dans la vie, nous avons avancé en saisissant des opportunités quand elles se présentaient, à chaque étape. Notre parcours ne s’est pas déroulé sans obstacles ou compromis. La famille a toujours été au centre de nos choix sans être une barrière, nos quatre enfants ont changé de pays, d’école et de langue avec une versatilité déconcertante.

Un bémol, des obstacles ? Pas assez de temps pour d’autres activités et missions. Peu de femmes dans mon domaine.

Je suis fière de former et orienter une nouvelle génération de scientifiques passionné-e-s, d’apporter quelques petites pierres dans un grand édifice.

À la Proust

Cet encart vous est présenté dans sa langue d’origine
Au-delà de votre profession

Famille, montagne, littérature et peinture.

Des personnes qui vous inspirent

Simone Veil & Nelson Mandela.

Un livre & un film

Cent ans de solitude (Gabriel García Márquez) et Birdy (Alan Parker).

Un objet

Le livre

Une couleur

Le(s) vert(s) de la nature

Un rêve

Flying