Cristina Gaggini

1969

Directrice romande d’economiesuisse, Lausanne

"J’apprécie de pouvoir aller droit au but, d’empoigner des projets et de disposer de marge de manoeuvre pour atteindre les objectifs."

Mon parcours

Licenciée en sciences politiques, j’ai une grande expérience dans les relations commerciales et la communication. A la Fédération des entreprises suisses, je défends leurs intérêts auprès des Chambres fédérales où s’élaborent les lois. Et parle en leur nom auprès des médias et de la population en Suisse romande. Au total, il s’agit de quelque 100´000 sociétés qui emploient environ 2 millions de personnes.

J’aime défendre des causes, me battre et communiquer en petit cercle mais le plus souvent face à un public nombreux. Je sais pour qui je me lève chaque matin : des dizaines de milliers d’entrepreneur-e-s et leurs équipes qui travaillent d’arrache-pied pour proposer des produits et des services de qualité, aussi bien ici qu’à l’étranger.

Mon métier est passionnant et particulièrement stimulant tant au plan intellectuel qu’humain. Nos positions sont établies avec le concours de nos membres, au sein de commissions permanentes. J’apprécie de pouvoir aller droit au but, d’empoigner des projets et de disposer de marge de manœuvre pour atteindre les objectifs.

La numérisation représente de magnifiques opportunités, par exemple dans le domaine médical, mais aussi de grands défis, entre autres pour le monde du travail. J’ai envie d’apporter ma pierre à l’édifice, pour que la technologie soit au service de l’humain, et non l’inverse.

Mon parcours. Les compétences seules ne suffisent pas. L’attitude et le savoir-être comptent tout autant, si ce n’est davantage. La loyauté, l’intégrité, la persévérance, la flexibilité, l’entregent, la capacité de travailler en équipe et de s’adapter au changement ainsi qu’à composer avec la complexité sont des qualités très recherchées. Elles le sont encore davantage avec la numérisation.

Je n’ai jamais planifié une quelconque carrière mais j’ai saisi les opportunités par défi et goût de la nouveauté, en me disant que je n’avais rien à perdre d’essayer. Je dois beaucoup à Chantal Balet qui m’a proposé de lui succéder à la direction du bureau romand d’economiesuisse, alors que je n’avais pas d’expérience dans la communication politique. Je m’emploie à donner la même chance à des jeunes, des femmes en particulier, car elles ont tendance à avoir moins confiance en elles. Mon cercle familial et amical est fondamental.

Un bémol, des obstacles ? J’ai dû accepter de ne pas tout savoir ni tout maîtriser. Il y a encore trop peu de femmes à la tête des entreprises et des organisations économiques, mais aussi des syndicats. Par contre, notre organisation est dirigée au plan national par une femme, et nos bureaux de Berne et de Lugano aussi. Avec moi, nous sommes donc quatre. Mais aucune d’entre nous n’est mariée et n’a d’enfants. Le principal obstacle réside dans la difficulté à concilier vie familiale et professionnelle. Nous devons continuer à améliorer la situation car l’économie et notre pays ont vraiment besoin des femmes ! Elles sont souvent plus qualifiées que les hommes et il est démontré que les équipes mixtes sont bien plus performantes.

Je suis fière de me battre pour mon pays et pour notre démocratie. Nous, les citoyen-ne-s suisses, avons la possibilité de nous prononcer sur des sujets aussi importants que le système de retraite, le niveau des impôts, les accords avec l’Union européenne, la manière dont nous voulons produire de l’énergie et même… sur les vaches à cornes ! C’est unique au monde. Une partie importante de mes activités, et de celles de mon équipe, consiste, précisément, à informer la population sur les enjeux de ces votations fédérales.

À la Proust

Cet encart vous est présenté dans sa langue d’origine
Au-delà de votre profession

La littérature, les arts, mais aussi les sciences humaines.

Des personnes qui vous inspirent

Christine Lagarde et Jean-Paul II.

Un livre & un film

Le journal d’Anne Frank et Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman).

Un modèle

Des scientifiques, artistes, médecins ou leaders politiques, philosophes et entrepreneurs et entrepreneuses qui ont contribué à faire avancer l’humanité. Certaines très connues, d’autres restées – comme hélas beaucoup de femmes – dans l’ombre.

Un objet

Un sac à main en cuir grainé, souple et suffisamment grand pour y fourrer toutes sortes d’objets.

Une couleur

Le orange. La couleur de l’énergie, de l’enthousiasme mais aussi du calme et de l’intuition.

Un rêve

Ne pas avoir de regrets ni de remords.